La plaie était béante ce matin, quelle douleur de le quitter et de se dire que malgré cette belle soirée, les choses en sont toujours au même point: il ne veut pas se remettre avec toi.

Heureusement que j'ai mon boulot, une petite après midi dansante m'a remis les idées en place et la plaie se referme. Un peu.

Il faut que j'aprenne à être heureuse par moi-même et non par le biais des autres, ou des hommes.
Il faut que je me répète que j'ai 25 ans, que je suis jolie, que j'ai un chouette boulot, des amis et une famille.
Il faut que j'arrive à réaliser mon bonheur, seule.