26 avril 2007

Elections capillaires

Il y a un nouveau résident à la maison de retraite qui vaut la peine que je m'y arrête un peu. C'est ce que les gens appellent souvent "un personnage".Grand, plutôt fort, d'aspect on ne peut plus négligé, l'hygiène irrégulière et le verbe haut.Quelqu'un d'allure grossière, les pantoufles dépareillées, la chemise qui sort du pantalon et qui laisse entrevoir le gras du bide, le cheveux luisant et l'haleine forte.Et puis un franc parler qui dérouterait le plus cru d'entre nous, et qui bien sûr tétanise ses congénères, vieux... [Lire la suite]
Posté par Lallumette à 11:41 - Commentaires [9] - Permalien [#]

16 avril 2007

La première fois. C'était tout à fait par hasard.

Une jupe, du soleil, des oranges pressées, sur les terrasses parisiennes, des câlins, du farniente au bord de la piscine des parents de Quasi Parf, de la musique, des paupiettes de veau à la moutarde, un restau avec ses potes merveilleusement agréables quand ils sont à jeun, du soleil, une bonne mine, de la bonne humeur et des crêpes. Samedi soir j'ai expérimenté une première fois.La première fois où quelqu'un me plait depuis que je suis avec Quasi Parf'.Ah, sujet délicat.Je m'étonnais de mon intransigeance. Aucun mâle ne... [Lire la suite]
Posté par Lallumette à 14:36 - Commentaires [16] - Permalien [#]
12 avril 2007

pourkikonvote?

Je suis une désinvolte de la politique.Chez mes parents il ne nous venait jamais à l'idée de parler de cette chose là. Préférant de bien loin se répandre en commentaires sur la nouvelle compagne teeeeellement désagréable de l'oncle Phil, ou bien préférant potiner sur le dernier film qu'on avait été voir au ciné ou encore préférant relater la cata qui est arrivée à mélissa l'autre jour, mais si tu sais mélissa, la soeur du mec de marie, ah oui bien sûr marie, et bien nous en avons oublié la politique.En gros, dans ma famille, les... [Lire la suite]
Posté par Lallumette à 13:45 - Commentaires [53] - Permalien [#]
11 avril 2007

Que voulez-vous, la vie va, s'envole et rebondit.L'ami Jeannot (mon ex qui m'a rendue absolument dingue et avec qui avec le temps, j'ai su tisser la toile de la presquamitié) s'est remis avec la Grosse Dinde de la farce. Après tout, celle-là, cocue jusqu'à la moëlle, aura eu au moins le mérite de l'avoir le Jeannot. Mais quel Jeannot...Je le regarde, le jauge, l'observe, j'essaie de retrouver ce qui me fascinait dans son regard ténébreux, j'essaie de sentir au gré de son effluve, le parfum qui m'ennivrait, puis je regarde ses mains... [Lire la suite]
Posté par Lallumette à 17:20 - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 avril 2007

Comme un vendredi d'avril...

Je n'ai absolument rien à dire parce que je vais très bien.Peu à peu la bulle des blogs m'intéresse moins.Au fond on tourne en rond non?Alors à bientôt, quand j'irai moins bien, ce qui ne saurait tardé ceci dit, car il suffit que je verbalise mon bonheur pour qu'il fiche le camp.
Posté par Lallumette à 12:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 avril 2007

Alpes du Sud

J'avais oublié combien les vacances pouvaient avoir du bon sur le moral d'une parisienne névrosée, j'avais oublié les bienfaits de la montagne, la sérénité enveloppante qu'elle dégage, le goût du bonheur, la neige, l'espace, l'air partout qui rempli les poumons, la mine bronzée des montagnards, le bruit des skis qui glissent, l'odeur de la raclette, le bonheur de s'immerger dans un bain brûlant après une journée sur les pistes, les flocons qui s'écrasent mollement sur le visage et les chocolats... [Lire la suite]
Posté par Lallumette à 17:24 - Commentaires [6] - Permalien [#]